La lavande : en apprendre plus sur cette plante emblématique de la Provence

La lavande est l’une des plantes les plus connues, tant pour ses vertus thérapeutiques que son odeur. Elle est présente dans la vie quotidienne grâce à ses différentes utilisations. Tout le monde sait qu’elle est de couleur violette et qu’elle sent bon, mais souvent, ce sont les seules choses que l’on sait sur cette plante. C’est la raison pour laquelle nous allons consacrer cet article à la lavande. Des différentes variétés qui existent à son utilisation en passant par les précautions à connaitre, cet article permet d’en apprendre davantage sur cette plante emblématique de la Provence.

Quelles sont les différentes variétés de lavandes ?

Lavande fine, aspic ou lavandin…, il y a plusieurs variétés de lavandes, si bien qu’il est facile de s’y perdre. Heureusement, il n’est pas si difficile de tout savoir sur la différence entre lavande et lavandin ainsi que les autres variétés qui existent. Il suffit de savoir faire la différence entre les principaux types de lavandes.

La lavande officinale ou lavande fine

La lavande fine est une espèce rare qui provient essentiellement de Haute-Provence. Elle se caractérise surtout par sa tige grêle et carrée, formant une plante pouvant atteindre 1 m de hauteur. Il s’agit d’une plante à fleurs de couleur bleu-violet qui a des feuilles étroites et disponibles en plusieurs formes. Elle est cultivée à 800 m d’altitude et est connue pour son odeur forte et sa qualité olfactive. C’est ainsi la variété la plus utilisée par les parfumeurs.

La lavande aspic

La lavande aspic ou lavande sauvage se distingue par ses feuilles veloutées vert grisâtre. Sa taille est moins imposante que celle de la lavande fine, car elle mesure entre 30 à 60 cm. Elle se caractérise aussi par son odeur camphrée. La plupart du temps, elle pousse dans le Sud-est de la France. Cette plante sauvage pousse à basse altitude, essentiellement sur des terres riches en calcaire.

variétés de lavande

Le lavandin

Enfin, il y a le lavandin, une variété hybride entre la lavande fine et la lavande aspic. Cette plante provient justement du mélange entre la lavande officinale et la lavande sauvage. Contrairement à la lavande aspic, elle est cultivée à une altitude entre 300 et 700 m. En effet, le lavandin permet d’avoir une grande quantité d’huile essentielle. Il est aussi très apprécié en parfumerie. Nous le retrouvons surtout en Provence, sur les sols rocheux. Comme cette variété hybride est stérile, sa reproduction se fait par bouturage. En général, il offre toutes les vertus thérapeutiques des deux variétés précédentes.

Comment est cultivée la lavande ?

La lavande est utilisée et cultivée depuis des siècles et dans plusieurs civilisations. À Rome, autrefois, l’on se servait de la lavande pour parfumer les bains et le linge. Au Moyen Âge, la lavande était réputée pour ses différents bienfaits curatifs. Elle était aussi utilisée pour fabriquer des parfums. Elle a ainsi toujours été présente et sa culture s’est poursuivie au fil des siècles.

A lire aussi :  Bracelets magnétiques : du mieux pour votre santé

Ce qu’il faut savoir, c’est que plus elle pousse en altitude, plus elle est de bonne qualité. En effet, la Provence est devenue un lieu emblématique de la culture de cette plante grâce à sa situation géographique exceptionnelle. Parmi les endroits où l’on trouve le plus de lavande, il y a le village de Sault qui est niché à 800 m d’altitude.

La lavande apprécie aussi les sols calcaires. La culture de la lavande débute en hiver. À cette période de l’année, l’on sème les graines de lavande dans un endroit situé à l’abri, c’est-à-dire dans une pépinière. C’est aussi à cette période que se pratiquent les boutures. Une fois qu’elles ont bien poussé, les plantes doivent encore être replantées. Cette opération a lieu environ deux ou trois ans après.

Comment est-elle utilisée dans nos vies quotidiennes ?

La lavande et le lavandin sont utilisés de différentes manières. En premier lieu, ils sont exploités pour leur senteur. C’est une odeur agréable qui n’est pas entêtante. Pourtant, elle a une bonne tenue, car elle reste longtemps sur le linge et sur la peau.

Le choix entre la lavande et le lavandin dépend de l’utilisation que chacun prévoit d’en faire. En ce qui concerne les produits ménagers, il est tout à fait possible de choisir un produit contenant du lavandin. Il faut quand même faire attention puisque le lavandin n’est pas toléré par tout le monde.

La lavande séchée est aussi utilisée en aromathérapie et en phytothérapie. Dans ce cas, il est conseillé de privilégier la lavande fine. Attention toutefois parce que les produits à base de lavande officinale sont souvent plus chers que ceux fabriqués avec du lavandin.

La lavande est commercialisée en différents formats, plus ou moins pratiques selon l’utilisation. Elle est même proposée en forme de gélules ou en poudre sèche. Des poudres sèches à utiliser en infusion sont aussi proposées sur le marché. Pour rappel, la lavande contient des principes actifs connus pour leur efficacité à traiter plusieurs symptômes comme la migraine.

La lavande est aussi conditionnée sous forme d’huile. Elle peut être mélangée à d’autres huiles essentielles pour le massage. Elle permet de soulager les entorses, les crampes et les foulures.

A lire aussi :  Le sauna est-il bon pour les cheveux ? Bienfaits et inconvénients

Il est aussi possible d’utiliser l’huile essentielle de lavande dans un diffuseur pour une ambiance apaisante. Elle permet de soulager certains symptômes comme la nervosité et l’insomnie. L’huile de lavande peut aussi être utilisée en friction sur la peau ou la chevelure. En effet, selon les études, elle serait bénéfique pour la peau, la pousse des cheveux, la chute de cheveux…

huile essentielle de lavande

Y a-t-il des précautions d’utilisation à connaitre ?

Pour les produits d’entretien ou de nettoyage qui contiennent de la lavande, il suffit de suivre les indications sur l’emballage. Il n’y a donc pas de précautions particulières à prendre quant à la lavande, car elle n’est présente qu’en petite quantité dans ces produits.

Par contre, il faut faire attention avec l’huile essentielle. En effet, elle peut causer des réactions sur une peau réactive. Nous conseillons aussi de toujours mélanger l’huile essentielle de lavande avec une huile de base pour éviter les symptômes dérangeants comme l’irritation de la peau. Les risques pour la peau sont relatifs à la présence de linalol, une huile essentielle qui peut provoquer des allergies chez certaines personnes. Pour information, le linalol n’est pas un actif allergène dans sa forme native. Mais il s’oxyde quand il est en contact avec l’air, ce qui crée un dérivé qui peut provoquer des allergies chez les personnes les plus sensibles. Afin d’éviter les complications, nous conseillons la réalisation d’un test allergique. Cela consiste tout simplement à mettre une toute petite quantité d’huile au creux du coude. En cas de réactions anormales, il est recommandé d’éviter d’utiliser l’huile de lavande en contact direct avec la peau, ou de la diluer un maximum avec une huile de base tolérée.

Attention, la lavande fine ne doit pas être en contact avec l’iode et les sels de fer. Il faut aussi éviter de mélanger la lavande avec des actifs anticoagulants, au cas où l’on fait une infusion, par exemple. De même pour l’utilisation de la lavande en forme d’huile essentielle.

Par ailleurs, l’huile essentielle de lavande ne convient pas aux femmes enceintes ni aux jeunes enfants, notamment les bébés. Elle est aussi déconseillée aux personnes qui utilisent des médicaments anticoagulants ou qui ont des problèmes d’hypotension.

Enfin, c’est indispensable de respecter scrupuleusement les conseils d’utilisation sur les produits, quelle qu’en soit la forme. Même pour les produits d’entretien qui contiennent de la lavande ou du lavandin, il faut faire attention, car les risques d’allergie sont toujours présents, même en toute petite quantité.

Laisser un commentaire