Motorisation à vérin ou à bras articulés : que choisir pour un portail ?

Plusieurs options d’automatisation de l’ouverture et de la fermeture d’un portail sont disponibles sur le marché. Parmi les plus célèbres, on retrouve les motorisations à vérin et à bras articulés. Ces deux technologies offrent différents avantages en matière d’esthétique, d’installation et de performances. Pour un résultat optimal, le choix doit être fait sur la base de nombreux critères. Découvrez les caractéristiques des deux systèmes pour vous aider à faire un choix éclairé.

Le fonctionnement des motorisations à bras articulés

Pour ouvrir ou fermer un portail, il faut naturellement le pousser ou le tirer. On doit agir le plus loin possible des gonds pour limiter l’effort physique à déployer. Le fonctionnement des bras de portail électrique se base sur le même principe physique pour limiter les efforts. Ce système de motorisation reproduit le mouvement d’une ouverture manuelle et exerce moins de pression sur les traverses et les fixations. Le bras articulé est constitué de deux segments qui sont fixés sur chaque battant du portail. Parmi les deux moteurs des motorisations à bras articulés, l’un est appelé le maître, car il intègre le transformateur d’alimentation et la carte électronique, et l’autre l’esclave, parce qu’il n’est pas électronique.

Ces deux parties peuvent être assimilées à l’avant-bras (main-coude) et au bras (coude-épaule) du corps humain. Également appelée la bielle meneuse, la première partie est celle qui assure la liaison avec le moteur. La bielle menée ou la deuxième partie fait quant à elle la liaison avec le portail. Les deux bras sont très flexibles et épousent parfaitement le battant pour guider le portail sans le brusquer.

A lire aussi :  Circulateur de chauffage central : définition et fonctionnement

La course des vantaux ou battants se fait avec une certaine souplesse en phase d’ouverture comme en phase de fermeture. Les deux moteurs des motorisations à bras articulés sont généralement alimentés en courant continu sous une tension de 24 volts. Ce mécanisme est uniquement dédié aux portails avec battants. Cette technologie d’automatisme de portail est la solution idéale pour les propriétaires qui ont des équipements de maison lourds en fer ou en bois (500 kilos et 5 mètres au total).

motorisation portail électrique bras

Les caractéristiques des moteurs à vérin

Le système de motorisation de portail à vérin est composé de 2 vérins que l’on fixe sur les piliers et les vantaux du portail. C’est un mécanisme destiné aux portails avec battants. Les vérins sont dotés d’un moteur qui fonctionne en 12 ou 24 volts. Ce type de motorisation n’intègre pas l’électronique. Le paramétrage, la carte électronique et la connexion des accessoires additionnels s’effectuent à partir d’un boîtier déporté fixé sur l’un des portiers.

Lorsque l’on actionne le moteur avec la télécommande, le piston du vérin sort pour fermer le portail. C’est celui-ci qui permet de tirer ou de pousser le vantail. La motorisation à vérin est une technologie adaptée aux portails robustes, car les vérins exercent une grande pression sur les gonds. Ce type d’installation est idéal pour les portails :

  • en bois,
  • en aluminium,
  • en fer.

Les propriétaires qui ont des portails en PVC doivent les renforcer avant d’opter pour cette solution.

Ce qu’il faut choisir en fonction du type de portail

Le choix du mécanisme de motorisation d’un portail repose sur les caractéristiques de votre équipement de maison. Les bras articulés sont idéaux pour les portails proches des 500 kg, car ils offrent une grande robustesse et supportent plus facilement la charge. Pour les portails qui mesurent moins de 5 mètres au total et pèsent moins de 400 kilos, il est préférable d’installer des vérins.

A lire aussi :  Comment choisir la peinture appropriée pour la décoration de la chambre d’un enfant ?

La puissance de cette technologie est parfaite pour les portails semi-lourds. Les vérins favorisent également une installation discrète et peu encombrante. L’encombrement autour des piliers et du portail est un autre critère déterminant dans le choix de la technologie de motorisation. Si l’espace n’est pas suffisant pour permettre aux bras de reculer suffisamment pour l’ouverture du portail, la motorisation à bras articulés ne peut pas être choisie.

Laisser un commentaire