Combien de temps la cortisone reste dans le corps ?

La cortisone est une hormone qui est souvent utilisée dans le traitement des troubles auto-immuns et des douleurs inflammatoires. Ce corticostéroïde est également efficace pour aider à soigner de nombreuses maladies. C’est pourquoi un bon nombre de personnes est habitué à l’utiliser dans leur quotidien. Malheureusement, comme tous les médicaments, un excès de cette hormone dans le corps peut entraîner des effets secondaires non négligeables. Il est donc normal de se demander combien de temps la cortisone reste dans le corps.

Quel est le rôle de la cortisone ?

Le cortisol est une hormone naturellement sécrétée par le cortex surrénal. Il agit sur les réactions métaboliques du corps, notamment en empêchant le processus d’inflammation.

C’est en analysant le cortisol que les scientifiques ont pu synthétiser la cortisone. Ce médicament, fidèle à l’original, est un anti-inflammatoire stéroïdien qui participe efficacement à la réduction des douleurs invalidantes ou vives. La cortisone a également une activité immunosuppressive. En d’autres termes, elle permet de diminuer les réactions de défense de l’organisme, responsable de certaines maladies auto-immunes.

La cortisone est également utilisée dans le traitement de l’asthme, des allergies et des polyarthrites rhumatoïdes.

Quelle est la durée de la cortisone dans le corps ?

La durée de la cortisone dans le corps peut varier en fonction de la dose prise, du mode d’utilisation et de la durée du traitement. En effet, lorsqu’elle est absorbée en grande quantité, son élimination peut être très lente par l’organisme. En petite dose, la cortisone peut être évacuée par les pores grâce à la sueur. Elle peut également être évacuée par l’urine au bout de quelques heures.

A lire aussi :  Comment s'épiler à la pierre ponce ?
combien de temps la cortisone reste dans le corps
Cortisone

Si la cortisone est injectée directement dans les veines du patient, son élimination peut vraiment prendre du temps même si son efficacité est optimisée. Prise par voie orale, l’évacuation de la cortisone est plus rapide, car elle traverse d’abord l’estomac avant d’être acheminée dans les cellules sanguines. Utilisée directement sur la peau ou inhalée, cette substance est évacuée au bout de quelque temps.

Si la cortisone est utilisée pour un traitement de longue durée, cela peut entraîner son stockage durant un bon moment dans l’organisme. L’effet anti-inflammatoire de ce médicament peut enfin durer jusqu’à quinze jours en fonction du traitement.

Quels sont les effets à court terme et à long terme de la cortisone ?

La prise des corticoïdes peut entraîner des effets indésirables sur la santé, surtout si le patient n’est pas sous la surveillance d’un médecin. Cela peut être des effets secondaires à court terme ou des effets secondaires à long terme.

Dès les premières journées de prise, la cortisone peut provoquer les effets secondaires suivants :

  • nervosité, agressivité et difficulté à se concentrer,
  • prise de poids dû à l’augmentation de la sensation de faim,
  • rétention de sel et d’eau dans le corps,
  • troubles digestifs (crampes d’estomac, douleurs, régurgitations acides…),
  • perturbation du cycle menstruel chez la femme et trouble d’érection chez l’homme,
  • légers tremblements des mains chez certains patients.

La prise du cortisol sur le long terme peut créer chez le patient la cataracte, l’hypertension artérielle, l’ostéonécrose, le glaucome et de nombreux problèmes cutanés. Dans certains cas, une bosse peut apparaître sur le côté de la nuque de celui-ci. La prise de poids du patient peut augmenter le risque de diabète chez ce dernier. Le risque d’accident cardiovasculaire est également élevé chez les personnes qui ont eu un traitement de cortisone sur plusieurs années.

A lire aussi :  Aquaforme : Qu'est-ce que c'est ? Comment pratiquer ?

Leave a Comment