Manger des knacki enceinte : est-ce possible ?

La femme enceinte doit avoir une alimentation saine, riche et équilibrée pour son bien-être et celui du bébé. Pour cela, elle doit privilégier certains produits à d’autres. Le blog Krugen présente dans cet article les meilleurs aliments pour les femmes enceintes. Nous parlerons également des risques liés à la consommation des knackis, ainsi que quelques astuces pour les préparer.

Les aliments conseillés pendant la grossesse

Pendant la période de grossesse, la future maman doit faire attention à son alimentation. Parmi les aliments qui sont recommandés, il y a les viandes maigres comme le porc, le bœuf, le poulet qui sont riches en choline, en fer et en vitamine B. Ces nutriments sont très importants, surtout lors du troisième trimestre de grossesse. Il est aussi recommandé de prendre de l’avocat, car il contient des fibres, de la vitamine K, C et E, ainsi que du potassium.

La future maman doit aussi manger :

  • des fruits secs,
  • des œufs,
  • des céréales complètes,
  • des légumes à feuilles vertes.

Dans la catégorie des aliments importants à la femme enceinte, on retrouve également les poissons gras, la patate douce, les fruits rouges et les légumineuses qui sont excellentes pour le bon développement du fœtus. Ils contiennent :

  • des antioxydants,
  • des protéines,
  • différents types de vitamines,
  • des fibres,
  • des acides gras de bonne qualité.

Tous ces nutriments sont indispensables pour la mère et le bébé. La future maman doit également boire beaucoup d’eau pour une bonne hydratation. Mais alors, qu’en est-il des knackis ? Une femme enceinte peut-elle en consommer ?

Les charcuteries knackis durant la grossesse : risques ou bienfaits ?

Les knackis ou saucisses de Strasbourg sont appréciées par de nombreuses personnes, dont les femmes enceintes. La plupart d’entre elles ont souvent une très grande envie de manger cet aliment. Il existe la charcuterie knacki au porc, au poulet et la knacki végétarienne. Elles contiennent également des fibres de blé, des protéines de lait et de pois. Ces aliments sont sans danger pour la femme enceinte, ce qui veut dire qu’il est possible de consommer les knackis durant la grossesse. Toutefois, le blog Krugen recommande la version au poulet ou végétarienne, car elle est plus légère.

A lire aussi :  Manger du boudin noir enceinte : est-ce possible ?
Manger des Knacki pendant la grossesse
Manger des knackis enceinte

La knacki au porc est assez grasse et salée. De plus, elle apporte peu de nutriments au bébé et à la mère. Même s’il est possible de manger la saucisse knacki enceinte, il ne faut pas en abuser. L’idéal est d’en prendre seulement une ou deux fois par semaine maximum. La knacki a en effet une forte teneur en nitrite, une molécule utilisée pour une meilleure conservation de la saucisse. Lorsqu’elle est consommée en grande quantité, il y a des risques de développement de cancer. La saucisse knacki contient aussi de l’acide carminique, qui peut causer des allergies assez dangereuses pour une femme enceinte. De même, lorsque les charcuteries knackis ne sont pas assez cuites, elles peuvent causer diverses infections chez le bébé, comme la listériose et la toxoplasmose.

La préparation des charcuteries knackis

Les saucisses knackis peuvent être consommées de différentes manières. Elles peuvent être mangées crues ou être incorporées dans les repas tels que les salades, les pâtes alimentaires, les pommes de terre sautées, etc. Il est également possible de préparer des hot-dog succulents ou des amuse-bouche avec la knacki. Afin d’éviter tout risque avec cette charcuterie, la femme enceinte doit prendre certaines précautions avant de mettre les saucisses de Strasbourg dans ses plats. Il faut les plonger dans l’eau et les laisser bouillir pendant quelques minutes pour réduire le gras et le sel. Cela permettra également de tuer toutes les bactéries qui pourraient être présentes dans l’aliment.

Laisser un commentaire